La culture Algérienne (Kabyle)
Découverte de la culture Algérienne (Kabyle) avec mon ami Hamid.

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Album photo
Mes amis

Mes albums

Rubriques


Sites favoris



Hamid et sa conduite automobile

Bon, j'ai averti Hamid que j'écrirais ce blog sur lui. J'ai le goût de le taquiner,
je lui en doit quelques unes...En fait je lui dois beaucoup et il est trop humble
pour l'avouer...En fait, c'est dans sa culture. On fait tout de façon désintéressée,
que pour le plaisir de le faire, parceque c'est ce qui doit être fait....

En Algérie il y a deux type de conducteurs;

Les conducteurs assassins;

puis il y a Hamid.

Question: comment fait on un bon conducteur Algérien?

On prend un conducteur Québécois, on le fait boire jusqu'à l'ivresse,
on lui bande les yeux et on lui fournit un véhicule.

Bon, assez rigolé. J'ai déjà parlé de la condiute assassine des Algériens,
parlons maintenant de l'autre extrème: l'extrème prudence de type Hamid.

Quand on se fait klaxonner et dépasser par un camion de transport, chargé
à bloc de graviers, dans une côte à 10 degrés, il y a problème...

Vrai, la Nissan Sentra 2008 roulant au GPL (gaz propane liquéfié) est peu
puissante (c'est un euphémisme) mais tout de même. Le pricipe du dépassement
c'est d'accélérer. Hamid change de voie, ralentit, s'assure que la voie en avant est libre
(moi je préfère m'assurer que l'arrière l'est,  m'enfin...) puis accélère doucement.

Il y a deux éléments de sécurité importants dans les véhicules Algériens;

Le klaxon et les signaux de phares.

Je suis sûr que le type derrière nous a mis sa batterie à plat...

Enfin, hier soir (vendredi) nous quittons Achallam pour éviter le trafic du samedi matin
(un trajet de 1h30 s'ayant complété en 8 heures la semaine dernière).

Total du trajet: 4 heures!

Évidemment si j'avais pu conduire à 100km/h au lieu des 60 de Hamid j'aurais
sûrement ménagé plus d'une heure de trajet, m'enfin. La compagnie de Hamid
est irremplaçable et puis, assoupi, j'ai pu entendre une voix d'ange chanter.

C'était Hamid qui chantait doucement, la radio faisant défaut. J'ai bien tenté de
l'enregistrer mais il s'en est vite aperçu et il arrêtat de chanter. Je vais me reprendre
au QUébec. Je vous en reparle.

Hamid me fait mention qu'il s'est fait noté, lors de l'examen de conduite au Québec
qu'il était trop lent. Et c'est là qu'il le fait mention?

Je jure que j'ai vu une mémé de 90 ans nous passer en vélo sur Alger.

Hamid: c'est qu'une blague. Je sais que tu prends soin de moi dans cette jungle de fou.

Mais la mémé...tout de même...


Publié à 17:10, le 1/08/2009, Alger
Mots clefs : Alger