La culture Algérienne (Kabyle)
Découverte de la culture Algérienne (Kabyle) avec mon ami Hamid.

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Album photo
Mes amis

Mes albums

Rubriques


Sites favoris



Vous êtes Algérien ?

Dernier contrôle avant l'embarquement.

Je remets mon billet et mon passeport à la préposée qui valide le tout,
puis déchire les deux parties de mon billet, machinalement sauf que,
moi j'ai appris rapidement qu'en Algérie, rien ne va comme ça se doit.

Elle tente de déchier mon billet une première fois, oups, elle dépasse les
pointillés (bien fait pour toi puisque t'as pas voulu me retourner mon sourire),
se reprend, déchire encore en dehors de pointillés, bon c'est bien fait, je sens que
je vais remettre un puzzle lors de mon embarquement au lieu d'un billet...
 

Elle resaie une troisième fois mais l-e-n-t-e-m-e-n-t, puis réussit. Elle me
regarde en enfin sourit. Je lui retourne son sourire "bien fait pour toi"...

Le meilleur m'attends. Le dernier contrôle avant l'embarquement. Le gendarme
me regarde et me tend la main (pour mon passeport évidemment) et par réflexe
je luis dis "Azoul". Il me toise du regard. N'ouvre même pas mon passeport et attend
que j'ouvre mon bagage à main, ce que je m'empresse de faire.

Il me demande "vous venez d'où ?"

"De Kabylie, de retour vers Montréal" en utilisant un français correct,
que je m'efforçai de faire durant mon séjour. Il n'est pas donné à tout le monde
de pouvoir apprécier le superbe accent Québécois. Sinon ç'aurait donné
quelque chose du genre: "chu d'Kabylie pis j'emn retourne che-nou au
Quééébec." Voyez la nuance?

Il me regarde sérieusement puis me dit "vous êtes Algérien !"

"Non, non, je suis Canadien !"

Non mais, je veux bien croire que j'ai
bronzé, mais tout de même (une copine me dit hier à mon retour
que sur certaines photos je suis plutôt confondu dans le décor avec
mes hôtes, ce qui veux dire que j'ai l'air d'un Algérien bien à sa place,
bizarre, je trouve pas. Pas que ça m'insulte, au contraire....)

Puis il insiste: "Vous êtes Algérien ?!"

Là je veux qu'il me lâche: "Pantoute, chu Canadien, r'garde mon passeport !"

Il vérifie. Ok. L'accent l'a confondu mails il me regarde tout de même d'une façon louche.

"Merci, bye là..." et je précipite le pas.

Ça m'inquiète. Aurais-je vraiment adopté la vie Algérienne à ce point?

Je me pose des questions: "vais-je pouvoir conduire mon véhicule automobile de
façon correcte à mon retour ?"

"Suis-je condamné à manger du couscous pour le reste de mes jours ?"

La vrai question étant: "Vais-je pouvoir trouver une Kabyle en Québec pour me
le préparer ?"

On verra...(blague).


Publié à 23:48, le 5/08/2009, Alger
Mots clefs : Alger