La culture Algérienne (Kabyle)
Découverte de la culture Algérienne (Kabyle) avec mon ami Hamid.

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Album photo
Mes amis

Mes albums

Rubriques


Sites favoris



Une remise pour le Maroc

Bon OK, j'ai été virulent lors de mon commentaire sur l'arrivée
à l'aéroport de Casablanca. Le retour se fit dfifféremment !

À la sortie de l'avion, nous embarquons dans des autobus qui nous mèneront
directement à l'aéroport, cette fois-ci. L'aéroport est tout ce qu'il y a de plus moderne.
Une fois débarqués, les passagers n'ont qu'à suivre les indications pour les transits.
On se retrouve, après maintes fouilles et vérifications (sécurité oblige, c'est normal)
dans un petit terminal. Je m'asseoie un instant puis on appelle "Montréal !"

Je me lève, un autobus nous attend pour nous emmener au fameux petit
terminal lors de mon arrivée, il y a deux semaines. Sauf que cette fois-ci...

Un préposé nous reçoit et valide nos billets. Puis c'est à nouveau la fouille
et la vérification. Le premier douanier me baragouine quelque chose
en Arabe. Je ne comprends pas, il répète une seconde et troisième fois. Je prends
une chance et répond: "Canada, Canadien". OK ! C'est la bonne réponse, ouf!

Puis le second type, devant l'écran du scanner à rayons X me demande
très sérieusement: "vous avez des objets métalliques dans votre bagage à main ?"

Mais bien-sûr répondis-je en m'empressant d'ouvrir le sac sous toutes ses coutures.
Comme si je pouvais mentir, j'ai en vue, l'écran qui montre bien le contenu de
mon bagage à main.

"J'ai ici un appareil numérique puis des..."

"des bijoux n'est-ce pas ? Me lance-t-il.

"Exact, ce sont des cadeaux"

"Le premier douanier, celui qui s,est adressé ;a moi en arabe me parle maintenant avec
un parfait français "Mmmm...des bijoux Algériens ?"

"Oui"

Puis le seocnd type de rajouter "Ah oui ! Des cadeaux. Et où sont les miens ?"

"Pardon ?"

Il me regarde avec un énorme sourire, le premier garde aussi et répète:

"Où sont mes cadeaux, je n'ai pas ?"

Là ils m'on eus. Les deux arborent un énorme sourire et je leur répond:

"Je ne savais pas que je pouvais, mais à ma prochaine visite, promis !"

Et on pouffe tous les trois de rire.

Première fois de ma vie que des douaniers me font une blague.

J'accepte, ils ont sauvé l'honneur du Maroc !



Publié à 16:06, le 4/08/2009, Mirabel
Mots clefs :
Lien

De retour à la maison

Je suis enfin de reotur à la maison.

"Enfin" seulement pour le vol qui me parut interminable, point.

Je n'ai pas dormi de la nuit. Je suis donc levé depuis plus de 24 heures.
Trop de choses en tête, souvenirs, images, musique. Je dois intégrer le tout et je
ferai un résumé dans quelques jours. Eh, ça y est je suis devenu un intégriste...

Maintenant c'est la distribution des cadeaux. Que du Kabyle original.
Et des tas de CD et bouquins pour ma culture. Ce n'est qu'un début !

Mais je suis un peu fatigué aujourd'hui. Alors je me met en mode Algérie,
je prends mon temps comme s'il faisait encore 51 degrés (essayez donc
de vous énerver sous cette chaleur et vous cmprendrez pourquoi tout marche
au ralenti, impossible de faire mieux).

 



Publié à 15:59, le 4/08/2009, Mirabel
Mots clefs :
Lien

En fin de compte...

Je pars le coeur gros.

Malgré les critiques parfois sévères, il faut tout mettre ne contexte et je crois
que ceux qui ont lus mon blog et connaissent l'Algérie peuvent faire la différence.

Et puis, il faut lire entre les lignes, je ne condamne pas ni ne juge, mais partage
tel quel mes expériences, bonnes et mauvaises (s'il y a).

Je ferai d'autres mises à jour de mon blog dès mon retour puis créerai un site
plus complet avec les photos et vidéos créés là-bas. Puis Hamid qui continuera
mon apprentissage sur la Kabylie et les Berbères. La musique des nombreux CD
à écouter et intégrer puis un projet musical.

J'ai la tête comme un melon. Tant de choses à digérer, le retour à la maison,
le travail qui m'attend et autre chose. Je suis un passionné et je vis mes passions
telles qu'elles se présentent, en tentant de profiter de chaque moment qui m'est offert
tout en espérant que ces passions ne se consument trop rapidement.

La vie est belle, qu'elle qu'en soit son rythme, sa couleur, son endroit. Il faut donc
la prendre telle qu'elle se présente, même à 51 degrés, même sans PPQ,



Publié à 19:42, le 2/08/2009, Alger
Mots clefs : Alger
Lien

La bouffe

À mon départ pour Alger, ma seule crainte était d'avoir des problèmes à
m'adapter à l'alimentation locale. Rien ne fut plus facile, tout est bon.

Les fruits, les légumes, le café au lait (l'inverse de chez nous où on verse
le café puis un peu de lait. Ici on verse le lait puis un peu de café!

Les pâtisseries sont excellentes et toujours prises dans des cafés qui ne
paient pas de mine. Allez trouver un café à Montréal où on peut s'offrir pour
deux personnes; deux cafés au lait, 2 jus, 2 pâtisseries pour à peince 2$.

Oui, bon, il faut mettre le tout en contexte, je suis un touriste après tout et
le coût de la vie est drôlement (ou tristement, c'est selon) plus bas que
par chez nous.

J'ai beau chercher, je trouve rien à redire...(sourire)



Publié à 13:28, le 2/08/2009, Alger
Mots clefs : Alger
Lien

Ruines romaines de Tipaza

Malgré la chaleur suffocante de la fin d'après-midi, le voyage en valait la peine,

Un village romain complet, ou plutôt ses ruines, s'étalant sur près de 3km en flanc
de montagnes. Une vue magnifique. Qui malheureusement n'est pas protégée par
les autorités Algériennes. Les gens se baignent en accédant à la plage (magnifique)
par les ruines, y laissant de nombreux déchets. Des sacs platique, des bouteilles de
verre, des gobelets, de nombreuses bouteilles d'eau jonchent le sol partout dans les
ruines, les arbres(!) et les nombreuses interstices disponibles dans ce qui était
autrefois les murs de maisons romaines.

Je trouve très triste que le peuple Algérien ne soit fier. Fier d'être qui ils sont,
de ce qu'ils possèdent, de ce qu'ils sont à construire. La collecte des déchets
faisant horriblement défaut, l'Algérie toute entière est une décharge à aire ouverte.
Mais les paysages sont à coupler le souffle.

Évidemment, ce n'est pas demain la veille, mais si les mentalités et les coutumes
débutent la décision d'un changement dès aujourd'hui, il sera peut-être possible, avec de la
détermination, de trouver enfin ce qui manque à l'Algérie; La coopération et la fierté.

Un énorme Achallam finalement, mais dans la moderrnité tout en gardant ses
racines si riches.

L'algérie est un énorme chantier. Tout est en construction. La signalisation des routes
souffre de sérieuses déficiences. La conduite assassine, les déchets jonchant les routes,
les interminables attentes aux barrages policiers, gendarmes, militaires...
Les routes n'étant même pas répertoriées sur les cartes ni sur les GPS et j'en passe
n'aide vraiment pas la cause.

Je me mets à rêver d'une Algérie enfin moderne, propre et envahie de touristes en mal
de dépaysement qui y laisseraient des sommes faramineuses et qui offriraient un boum
économique, permettant à l'Algérie d'enfin devenir ce qu'elle se doit. Tant de ressources,
une chaleur incomparable, une "plage" longue de 1200km (sourire) et des micros musées
à découvrir (vraiment micros).

Et si je me présentais aux présidentielles ?



Publié à 20:05, le 1/08/2009, Algérie
Mots clefs :
Lien